Lutte contre Ebola : la Croix-Rouge française a doté l’équipe de la riposte des bulles d’isolement des cas suspects

Pour réduire de plus en plus les risques de contamination entre les personnes soignantes de la maladie à virus Ebola et les patients, la Croix-Rouge française a, avec l’appui du ministère français des affaires étrangères, remis à la Croix-Rouge congolaise un kit composé de 10 bulles d’isolement pour la manipulation des cas en toute sécurité.

La cérémonie de remise de cette dotation a eu lieu ce mercredi 7 août au siège national de la Croix-Rouge, à Kinshasa, en  présence de Grégoire Mateso et Mamie Mitanta respectivement président national et secrétaire générale de cette institution.

Selon le chef de délégation de la Croix-Rouge française en RDC, Thibaut Saint Sébastien, sept de ces dix bulles ont déjà été déployées dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri où l’épidémie sévit actuellement.

« A l’heure actuelle nous en avons 7 déployées sur le terrain à  Beni, Goma etc. 2 autres ont été laissées au ministère de la santé pour les missions d’urgence de la riposte et la dixième est entre les mains de la Croix-Rouge de la RDC pour une future utilisation. Ça permet de manipuler des cas suspects, de les identifier et placer en toute sécurité sans risque de propagation et infection qui sont l’une des sources de transmission de la maladie », a déclaré Thibaut Saint Sébastien.

Il a également affirmé que la collaboration entre les deux institutions (Croix-Rouge de RDC et celle de la France) date de très longtemps, d’où leur engagement dans la riposte.

«  Il y’a une collaboration de longue date qui existe entre la Croix-Rouge de la RDC et la Croix-Rouge France. De manière générale, on agit à côté du pays dans les différentes crises qui touchent et cela depuis plusieurs mois. Nous sommes engagés dans la réponse de la maladie à virus Ebola au Nord-Kivu et Ituri », précise-t-il.

Depuis le début de l’épidémie, le 1 août 2018, le cumul des cas est de 2.771, dont 2.677 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.866 décès (1.772 confirmés et 94 probables) et 808 personnes guéries.

Plamedie Mayamba

Related posts

Leave a Comment